[Livre] Les origines de Linux racontées par Linus Torvalds lui-même

Aujourd’hui beaucoup de monde connaît et utilise Linux, mais peu savent comment cette merveilleuse aventure a commencé.

Nous sommes à l’été 1990, un étudiant finlandais célibataire de 21 ans, Linus Torvalds, étudiant en informatique à l’université d’Helsinki, s’ennuie. Il est familier avec le système d’exploitation élaboré par Andrew Tanenbaum, un expert de renommée mondiale, dont l’OS s’appelle Minix. Minix est un Unix très simple, dont le code source est facile à appréhender par les étudiants, mais qui a tout de même assez d’atouts pour être un noyau assez complet.

Malheureusement pour Tanenbaum, Linux Torvalds, voit tout de suite non seulement le potentiel de ce noyau mais aussi tous ses manques et, bien sûr, comment les combler. Mais Tanenbaum n’entend pas laisser dénaturer son noyau unix éducatif, et interdit à Linus de toucher aux sources. Alors en cet été 1990, Linus qui s’ennuie dans sa chambre d’étudiant va, en s’inspirant de la démarche de Minix (mais sans en réutiliser les sources), écrire à partir de zéro son propre noyau Unix.

Pour cela il va utiliser deux données d’entrée : la documentation Posix qui décrit quels appels système un Unix doit implémenter pour pouvoir être qualifié d’Unix, et la documentation d’Intel sur les instructions et les mécanismes implémentés dans le micro-processeur 386 qui est celui qui équipe le petit PC dont il dispose dans sa chambre.

Linus va développer ce noyau comme un hobby, en publiant régulièrement sur Internet les différentes versions du code source au fur et à mesure, mais ne pensant jamais que ce hobby dépasserait le stade du hobby.

La suite on la connaît : d’autres passionnés de programmation lui ont demandé la permission de s’investir avec lui dans l’écriture du code source. Ce petit hobby qui avait eu tant de mal à décoller (Linus a passé 3 mois rien que sur le développement de l’appel système « open ») prend soudain une ampleur inattendue. Pendant que Linus se concentre sur le développement de fonctionnalités avancées, comme une vraie couche réseau TCP/IP sur laquelle il galèrera pendant des mois à ajuster les time outs pour que ça marche, d’autres développeurs apportent des pierres majeures à l’édifice. Un ingénieur de la NASA se met à développer des pilotes Linux pour pratiquement toutes les cartes Ethernet du marché, un groupe de développeurs réussit à porter sous Linux un serveur X-Window, un autre groupe réussit le portage du shell Bash, etc.

Beaucoup d’outils GNU, comme gcc (le GNU C compiler), gnat (compilateur Ada), sont portés sous Linux, alors même que Linus et quelques autres furieux du codage, les programmeurs les plus talentueux de la planète comme Alan Cox par exemple, n’en finissent plus de rajouter des mécanismes dans le noyau : pipes, sémaphores, segments de mémoire partagée, etc. Il y a un tel engouement autour du développement de Linux, notamment grâce à la coopération par Internet (sans quoi rien n’aurait été possible), que l’aventure devient exponentielle. Ca part dans tous les sens : Linux est porté sur les processeurs PowerPC, Sparc, Arm, Alpha, MIPS, etc. On le retrouve partout, jusqu’aux super-calculateurs.

Cette aventure extraordinaire, commencée comme un simple hobby improbable dans une simple chambre d’Helsinki en 1990, Linus la raconte lui-même dans un livre passionnant, « Linux, l’extraordinaire histoire d’une révolution accidentelle », publié au début des années 2000 donc relativement difficile à trouver maintenant, sauf de temps en temps sur Amazon.

Au delà des événements du début, son livre nous fait découvrir son parcours, de la rencontre avec sa femme mannequin championne de karaté, à la naissance de ses filles, à la reconnaissance mondiale qui lui donnera son premier million de dollars avant l’âge de 30 ans et son départ de Finlande pour s’installer dans une superbe maison sur les hauteurs de San Francisco avec vue sur le Golden Gate Bridge, qu’il emprunte tous les jours pour se rendre au travail au volant de sa voiture de sport.

Ce livre est, à mon avis, the bouquin que tout passionné de Linux doit avoir dans sa bibliothèque, ne serait-ce que pour pouvoir le faire lire aux jeunes qui découvrent Linux aujourd’hui et qui méritent, eux aussi, de connaître l’histoire de notre OS favori, OS devenu entre temps majeur puisqu’il tourne aujourd’hui partout dans notre société : dans la moitié des smartphones de la planète (Android), dans la quasi-totalité des super-calculateurs, dans les GPS, dans la station spatiale internationale, dans nos voitures, dans les avions, dans les sous-marins nucléaires, partout.

Pour la petite histoire, ce que ne raconte pas le livre puisqu’il a été écrit voilà presque 20 ans, c’est que Linus, qui n’a plus 21 ans comme à l’époque mais 49 maintenant, et sa famille, ont fini par se lasser de cette vie de luxe et de paillettes que le développement de Linux lui avait offert. Il vit maintenant paisiblement à Beaverton dans l’Oregon. Bon, paisiblement ce n’est peut-être pas le mot puisqu’il continue, par Internet depuis son ranch, à coordonner le plus gros projet collaboratif humain ayant jamais vu le jour … le noyau Linux.

Tagués avec : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Résoudre : *
18 × 1 =