Cherry Tree : Un équivalent de One Note gratuit sous Linux et Windows

Cherry Tree : Un équivalent de One Note gratuit sous Linux et Windows

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais dans le boulot je suis vite débordé par le nombre de sujets à traiter si je n’organise pas mon travail avec Microsoft One Note, l’outil de prise de notes utilisé par mon employeur.

Seule l’utilisation de cet outil permet d’organiser, classer, hiérarchiser les sujets, et surtout garder trace de l’intégralité des sujets à suivre. En plus, en cas de passation de suite vers une tierce personne en cas de mutation, c’est l’idéal: on lui file les fichiers One Note et c’est mar.

Bref, j’ai commencé à me demander s’il n’y aurait pas un équivalent Linux gratuit pour faire la même chose mais sur mes activités privées. Et là, je suis tombé sur une pépite : Cherry Tree.

Ma base de connaissance cyber organisée sous Cherry Tre

Ce freeware ultra-puissant et ultra-stable (une merveille d’efficacité et de robustesse) fonctionne à l’identique de Microsoft One Note à deux exceptions près : primo il faut enregistrer son travail régulièrement en cliquant sur la disquette (One Note enregistre seul au fur et à mesure), et surtout secundo, contrairement à One Note qui ne gère un arbre que sur 3 niveaux (Bloc note, dossier, feuille), Cherry Tree peut gérer un arbre infini (il doit bien y avoir une limite cependant, mais elle est énorme).

Comme dans One Note, chaque feuille peut contenir du texte enrichi, des images, et même des fichiers. Tous ces éléments sont intégrés dans des fichiers gérés automatiquement, qui sont des bases de données sqlite, qui peuvent être protégés par mot de passe ou non. Une fois une image ou un fichier importé dans la feuille, l’original peut être effacé du disque dur, sa copie restera dans Cherry Tree. Bien sûr, plus on intègre d’images et de fichiers, plus le fichier résultant grossit, ce qui ne semble pas être un problème puisque le logiciel est toujours aussi véloce en gérant une base de plusieurs Go. Impressionnant.

Évidemment, si vous souhaitez un jour donner une copie d’un de vos fichiers embarqué au milieu de vos notes de réunion dans Cherry Tree, un simple clic droit sur le fichier permettra d’en faire une copie sur le disque dur. Pratique.

Signalons enfin que Cherry Tree fonctionne sous Linux et sous Windows. Sous Windows on se demande vraiment comment Microsoft arrive encore à vendre quoi que ce soit tant les logiciels freeware tiers (LibreOffice, Cherry Tree) sont gratuits et meilleurs.

Il n’y a pas de version Mac de Cherry Tree à proprement parler, les utilisateurs de Mac pouvant tout de même l’utiliser via PlayOnMac. Le soft est en version 0.37 car il y a sur le site de l’éditeur une liste longue comme le bras de desiderata de fonctions réclamées par les utilisateurs. S’ils intègrent vraiment toutes ces fonctions, le soft sera une vraie tuerie.

Sous Linux, l’installation (simple) est expliquée sur cette page (moi je n’ai fait que sudo apt-get install cherrytree et c’était mar).